Analogique ou Digital

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Analogique ou Digital

Message par Papybricolo le Ven 4 Fév 2011 - 16:47

Bon je reviens sur ce sujets parce que l'autre jour lors d'une conversation je me suis aperçu que il y avait des incompréhensions sur ce sujet..

Voilà ce que j'ai remis en forme pour vous :

Qu'est-ce que DCC ?
DCC est un acronyme pour Digital Command Control. Pour expliquer ce contrôle-commande.
DCC est l'abréviation de CONTRÔLE COMMANDE NUMÉRIQUE. Il n'est pas juste une autre méthode de contrôle, il s'agit d'un nouveau standard pour les fabricants à utiliser pour le rendre compatibles avec d'autres produits sur le marché qui répondent à ce standard.

Un rappel du contexte historique est nécessaire.

En analogique
Traditionnellement, la vitesse et la direction d'un train modèle a été contrôlée en faisant varier la tension et la polarité sur les rails. Si la polarité du rail de droite est positive par rapport au rail de gauche, les mouvements des locomotives vont dans un sens , si elle est négative, la locomotive se déplace en sens inverse.

Bloc de contrôle
Être capable de contrôler la vitesse et la direction d'un train est super, mais comment voulez-vous contrôler plus d'un ? Les modélistes ferroviaires ont mis au point plusieurs méthodes ingénieuses pour contrôler plusieurs trains. La méthode de base retenue a été de câbler des blocs systèmes. Le réseau est divisé en blocs électriques, dont chacun peut contrôler une locomotive.
Un T.C.O (tableau à commande optique) est utilisé pour contrôler chaque train. Cette méthode de contrôle est également appelé la cabine de commande.
Probablement la méthode la plus ingénieuse de la cabine de commande est celle appelée « la cabine de commande progressive ». La liaison entre la cabine et le bloc est activé automatiquement par un relais vers le bloc suivant, et le bloc actuel est libéré pour un autre train.
Avec un ou deux trains, le bloc de contrôle était simple. Pour les grands réseaux = c’est plus compliqué.

Pour arriver au DCC
En 1978, le magazine Model Railroader publié une série d’articles sur la façon de construire votre propre commande de contrôle. Le système, appelé la CCT -16 , pouvait contrôler jusqu'à 16 trains différents, tous sur la même voie . Le problème avec ces systèmes est le manque de standardisation. Dans la fin des années 1980, la NMRA (National Model Railroad Association) aux USA commencé à enquêter pour créer une norme.

La Normalisation (standard DCC)

Plutôt que de réinventer la roue, le Groupe de travail DCC (NMRA) a étudié tous les systèmes de contrôle-commande disponible dans le commerce et a constaté que le meilleur système de base pour définir un nouveau standard sur un système a été inventé par Lenz Elektronik , qui a été utilisé à l'époque par Märklin pour le 2 rail. Ce système offrait la meilleure méthode de signalisation électrique, la conception, permettant un contrôle de dix mille locomotives possible !!!!!, des branchements, et possibilité d’unités multiples. Le Groupe de travail DCC continue à clarifier et à élargir ce standard.

Une Introduction au DCC

Le signal DCC est une forme d'onde (en courant alternatif AC) , (le courant continu est appelé DC) qui contient de l'information numérique , ce signal codé contrôle un décodeur spécifique placé dans une locomotive spécifiques amenant à utiliser autant de la tension de la voie comme il a besoin pour avancer ou reculer , allumer ou éteindre les éclairages. Les décodeurs peuvent être réglés de telle manière que les locomotives qui n'auraient jamais pu fonctionner avec un bloc d'alimentation conventionnelles peuvent même fonctionner en Unités Multiples.Chaque décodeur a une adresse et ne lit que les signaux qui correspondent à cette adresse.

Beaucoup de locomotives qui ont des platines électroniques peuvent soit être enlevées, et un décodeur ajouté dans le même espace, ou bien sur les plus récente une prise est prévue pour les décodeurs.
Vous pouvez contrôler plus d'un train en même temps avec ce dispositif avec une seule centrale.

La programmation des systèmes et des décodeurs dépend de la complexité du système que vous avez.

Les prix des décodeurs sont en baisse et les nouvelles locomotives à venir avec le standard DCC seront de plus en plus abordables…


Je vous mets le lien du MOROP (union européenne des modélistes ferroviaires)
ou vous trouverez toutes les Normes (Nem)

http://www.morop.eu/fr/normes/index.html


Dernière édition par Papybricolo le Ven 4 Fév 2011 - 21:04, édité 1 fois

______________________________________________________________________________________________
Le sage se demande à lui-même la cause de ses fautes, l'insensé le demande aux autres .
Confucius


A bientôt Invité tirchapeau Amicalement Jean-Claude



http://trainminiature.discutforum.com/t8066-le-reseau-de-papybricolo-premiere-partie#90397
http://trainminiature.discutforum.com/t17433-le-reseau-de-papybricolo-deuxieme-partie#264595
blog: http://papybricolo.over-blog.com/
avatar
Papybricolo
Administrateur

Date d'inscription : 21/01/2010
Echelle(s) que je pratique : H0 2 Rails & HOm, époques III à V
Digital - Analogique : DCC: ECoS V2 piloté avec RRTC V.8 Gold, et Multimaus (sur 2ème site), décodeurs locos : ESU, Lenz,Zimo Kuehn, et Ulhlenbrock. Modules rétro & accessoires CDF.

http://papybricolo.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analogique ou Digital

Message par ArCToS le Ven 4 Fév 2011 - 19:11

Papybricolo a écrit:Bon je reviens sur ce sujets parce que l'autre jour lors d'une conversation je me suis aperçu que il y avait des incompréhensions sur ce sujet..

Voilà ce que j'ai remis en forme pour vous :

Qu'est-ce que DCC ?
DCC est un acronyme pour Digital Command Control. Pour expliquer ce contrôle-commande.
DCC est l'abréviation de CONTRÔLE COMMANDE NUMÉRIQUE. Il n'est pas juste une autre méthode de contrôle, il s'agit d'un nouveau standard pour les fabricants à utiliser pour le rendre compatibles avec d'autres produits sur le marché qui répondent à ce standard.

Un rappel du contexte historique est nécessaire.

En analogique
Traditionnellement, la vitesse et la direction d'un train modèle a été contrôlée en faisant varier la tension et la polarité sur les rails. Si la polarité du rail de droite est positive par rapport au rail de gauche, les mouvements des locomotives vont dans un sens , si elle est négative, la locomotive se déplace en sens inverse.

Bloc de contrôle
Être capable de contrôler la vitesse et la direction d'un train est super, mais comment voulez-vous contrôler plus d'un ? Les modélistes ferroviaires ont mis au point plusieurs méthodes ingénieuses pour contrôler plusieurs trains. La méthode de base retenue a été de câbler des blocs systèmes. Le réseau est divisé en blocs électriques, dont chacun peut contrôler une locomotive.
Un T.C.O (tableau à commande optique) est utilisé pour contrôler chaque train. Cette méthode de contrôle est également appelé la cabine de commande.
Probablement la méthode la plus ingénieuse de la cabine de commande est celle appelée « la cabine de commande progressive ». La liaison entre la cabine et le bloc est activé automatiquement par un relais vers le bloc suivant, et le bloc actuel est libéré pour un autre train.
Avec un ou deux trains, le bloc de contrôle était simple. Pour les grands réseaux = c’est plus compliqué.

Pour arriver au DCC
En 1978, le magazine Model Railroader publié une série d’articles sur la façon de construire votre propre commande de contrôle. Le système, appelé la CCT -16 , pouvait contrôler jusqu'à 16 trains différents, tous sur la même voie . Le problème avec ces systèmes est le manque de standardisation. Dans la fin des années 1980, la NMRA (National Model Railroad Association) aux USA commencé à enquêter pour créer une norme.

La Normalisation

Plutôt que de réinventer la roue, le Groupe de travail DCC (NMRA) a étudié tous les systèmes de contrôle-commande disponible dans le commerce et a constaté que le meilleur système de base pour définir un nouveau standard sur un système a été inventé par Lenz Elektronik , qui a été utilisé à l'époque par Märklin pour le 2 rail. Ce système offrait la meilleure méthode de signalisation électrique, la conception, permettant un contrôle de dix mille locomotives possible !!!!!, des branchements, et possibilité d’unités multiples. Le Groupe de travail DCC continue à clarifier et à élargir ce standard.

Une Introduction au DCC

Le signal DCC est une forme d'onde (en courant alternatif AC) , (le courant continu est appelé DC) qui contient de l'information numérique , ce signal codé contrôle un décodeur spécifique placé dans une locomotive spécifiques amenant à utiliser autant de la tension de la voie comme il a besoin pour avancer ou reculer , allumer ou éteindre les éclairages. Les décodeurs peuvent être réglés de telle manière que les locomotives qui n'auraient jamais pu fonctionner avec un bloc d'alimentation conventionnelles peuvent même fonctionner en Unités Multiples.Chaque décodeur a une adresse et ne lit que les signaux qui correspondent à cette adresse.

Beaucoup de locomotives qui ont des platines électroniques peuvent soit être enlevées, et un décodeur ajouté dans le même espace, ou bien sur les plus récente une prise est prévue pour les décodeurs.
Vous pouvez contrôler plus d'un train en même temps avec ce dispositif avec une seule centrale.

La programmation des systèmes et des décodeurs dépend de la complexité du système que vous avez.

Les prix des décodeurs sont en baisse et les nouvelles locomotives à venir avec le standard DCC seront de plus en plus abordables…


Je vous mets le lien du MOROP (union européenne des modélistes ferroviaires)
ou vous trouverez toutes les Normes (Nem)

http://www.morop.eu/fr/normes/index.html

C'est bien résumé, il y a juste deux petite choses à ajouter :

- le DCC c'est un standard pas une norme (la NMRA n'est pas une entité gouvernementale officielle) l'utilisation du terme norme est donc un abu de langage par rapport au standard (dans la pratique cela ne change rien)
- Le signal DCC est composé d'une partie continue à tension permanente ET d'une partie sinusoïdale qui sert à véhiculer les ordres pour chaque récepteur.

______________________________________________________________________________________________
Amicalement, Marc

Mes réalisations : Réseau modulaire fixe, Mon premier Timesaver , Timesaver - réseau étagère
Modules FTM : Le PK309 et L'approche de Paris Bastille
www.EspaceTrainMiniature.fr
avatar
ArCToS
Administrateur

Date d'inscription : 10/05/2006
Echelle(s) que je pratique : H0 2 rails, époque II à VI Européen et US
Digital - Analogique : Digital DCC (Lenz LVZ100 + Roco Multimauss)

http://www.espacetrainminiature.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analogique ou Digital

Message par Papybricolo le Ven 4 Fév 2011 - 21:28

La FFMF et le MOROP ne sont pas non plus des organisations gouvernementales et pourtant ils ont définis des normes.....et je crois que ici aussi il y a une "norme"...

Une norme , du latin norma (« équerre, règle ») désigne un état habituellement répandu ou moyen considéré le plus souvent comme une règle à suivre. Ce terme générique désigne un ensemble de caractéristiques décrivant un objet, un être, qui peut être virtuel ou non.

______________________________________________________________________________________________
Le sage se demande à lui-même la cause de ses fautes, l'insensé le demande aux autres .
Confucius


A bientôt Invité tirchapeau Amicalement Jean-Claude



http://trainminiature.discutforum.com/t8066-le-reseau-de-papybricolo-premiere-partie#90397
http://trainminiature.discutforum.com/t17433-le-reseau-de-papybricolo-deuxieme-partie#264595
blog: http://papybricolo.over-blog.com/
avatar
Papybricolo
Administrateur

Date d'inscription : 21/01/2010
Echelle(s) que je pratique : H0 2 Rails & HOm, époques III à V
Digital - Analogique : DCC: ECoS V2 piloté avec RRTC V.8 Gold, et Multimaus (sur 2ème site), décodeurs locos : ESU, Lenz,Zimo Kuehn, et Ulhlenbrock. Modules rétro & accessoires CDF.

http://papybricolo.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analogique ou Digital

Message par Noeumoulin le Ven 4 Fév 2011 - 21:41

Papybricolo a écrit:Bon je reviens sur ce sujets parce que l'autre jour lors d'une conversation je me suis aperçu que il y avait des incompréhensions sur ce sujet..

En analogique
Traditionnellement, la vitesse et la direction d'un train modèle a été contrôlée en faisant varier la tension et la polarité sur les rails. Si la polarité du rail de droite est positive par rapport au rail de gauche, les mouvements des locomotives vont dans un sens , si elle est négative, la locomotive se déplace en sens inverse.

:voler:
Attention ! Cette explication n'est valable que pour le système 2 rails en DC.

Pour le système 2+1 rails en AC (Mârklin pour l'essentiel) , la vitesse est contrôlée par variation de la tension mais le sens de marche est commandé par un inverseur déclenché par une impulsion en 24V. Un contact coupe l'alimentation du moteur au moment de la surtension pour éviter que le machine ne bondisse. Tout repose ici sur la tension mécanique d'un petit ressort et la force de l'électro aimant. Ressort trop raide = la loco fonce et l'inversion ne se réalise pas. Ressort trop lâche = inversion involontaire à vitesse élevée.
Au milieu des années 70, Märklin a ajouté un circuit électronique avant l'alimentation de l'inverseur, mais l'inverseur électro mécanique est toujours présent et identique; le petit circuit électronique permet de mieux gérer la coupure d'alimentation du moteur




N.B. Sur d'anciens modèles l'inversion pouvait se faire manuellement au moyen d'un petit levier pointant hors du châssis.
avatar
Noeumoulin
Chef de Gare

Date d'inscription : 25/11/2010
Echelle(s) que je pratique : H0 3Rails
Digital - Analogique : Marklin analogique voie M

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analogique ou Digital

Message par Papybricolo le Ven 4 Fév 2011 - 23:02

Bien vu, effectivement le 3 rail analogique est en ALTERNATIF (tout comme le digital d'ailleurs..)

donc l'inversion n'a pas les mêmes effets que le courant CONTINU....

Je vous avais oublié les "Marklinistes".....(milles excuses...)

______________________________________________________________________________________________
Le sage se demande à lui-même la cause de ses fautes, l'insensé le demande aux autres .
Confucius


A bientôt Invité tirchapeau Amicalement Jean-Claude



http://trainminiature.discutforum.com/t8066-le-reseau-de-papybricolo-premiere-partie#90397
http://trainminiature.discutforum.com/t17433-le-reseau-de-papybricolo-deuxieme-partie#264595
blog: http://papybricolo.over-blog.com/
avatar
Papybricolo
Administrateur

Date d'inscription : 21/01/2010
Echelle(s) que je pratique : H0 2 Rails & HOm, époques III à V
Digital - Analogique : DCC: ECoS V2 piloté avec RRTC V.8 Gold, et Multimaus (sur 2ème site), décodeurs locos : ESU, Lenz,Zimo Kuehn, et Ulhlenbrock. Modules rétro & accessoires CDF.

http://papybricolo.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analogique ou Digital

Message par ArCToS le Ven 4 Fév 2011 - 23:05

Papybricolo a écrit:La FFMF et le MOROP ne sont pas non plus des organisations gouvernementales et pourtant ils ont définis des normes.....et je crois que ici aussi il y a une "norme"...

Une norme , du latin norma (« équerre, règle ») désigne un état habituellement répandu ou moyen considéré le plus souvent comme une règle à suivre. Ce terme générique désigne un ensemble de caractéristiques décrivant un objet, un être, qui peut être virtuel ou non.

C'est subtil la différence entre une norme et un standard. Surtout qu'en anglais norme et standard se traduit justement par standard !

Cependant selon la définition de Wikipedia - Norme et Standards Industriel :

Wikipedia a écrit:
Norme

L'ISO (International Organization for Standardization) et le CEI donnent la définition suivante :

* « Document établi par consensus et approuvé par un organisme reconnu, qui fournit, pour des usages communs et répétés, des règles, des lignes directrices ou des caractéristiques, pour des activités ou leurs résultats garantissant un niveau d'ordre optimal dans un contexte donné. »[1]

La norme est un document de référence sur un sujet donné. Il indique l'état de la science, de la technologie et des savoir-faire au moment de la rédaction.

Pour être considéré comme une norme, le document doit remplir deux conditions :

* les moyens et méthodes décrits doivent être reproductibles en utilisant et respectant les conditions qui sont indiqués,
* elle doit avoir reçu la reconnaissance de tous.

C'est un référentiel incontestable commun proposant des solutions techniques et commerciales. Elles sont utilisées pour simplifier les relations contractuelles.

Une norme est le résultat d'un consensus élaboré par un processus dit de normalisation.

Dans le cas général, un fabricant ou un prestataire de service n'est pas obligé de suivre une norme. Elles peuvent cependant être imposées par un donneur d’ordre pour la réalisation d’un contrat. Dans certains cas, le droit peut imposer l'utilisation d'une norme industrielle (par exemple normes pour les installations électriques, les jouets pour enfants, les appareils à pression…).

Types de normes

On distingue quatre types de normes :

* Les normes fondamentales : elles donnent les règles en matière de terminologie, sigles, symboles, métrologie (ISO 31 : grandeurs et unités).

* Les normes de spécifications : elles indiquent les caractéristiques, les seuils de performance d'un produit ou d'un service (exemple : EN 2076-2 : Série aérospatiale - Lingots et pièces moulées en alliages d'aluminium et de magnésium - Spécification technique - Partie 2 - Lingots pour refusion.)

* Les normes d'analyse et d'essais : elles indiquent les méthodes et moyens pour la réalisation d'un essai sur un produit (exemple : ISO 6506-1 : Matériaux métalliques - Essai de dureté Brinell - Partie 1 : Méthode d'essai).

* Les normes d'organisation : elles décrivent les fonctions et les relations organisationnelles à l'intérieur d'une entité (exemple : ISO 9001 : Systèmes de management de la qualité – Exigences).

Standard

Un standard est un référentiel publié par une entité privée autre qu’un organisme de normalisation national ou international ou non approuvé par un de ces organismes pour un usage national ou international. En fait on ne parle de standard qu'à partir du moment où le référentiel a une diffusion large, on parle alors de standard de facto (standard de fait).

Un standard est ouvert quand le référentiel est diffusé librement.

On peut citer le standard ouvert PostScript publié par la société privée Adobe et les standards publiés par des organismes privés à but non lucratifs comme le W3C (recommandations) ou l'IETF (appels à commentaires).

Dans la loi française nº 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique[2], on peut lire la définition suivante d’un standard ouvert (Titre Ier, De la liberté de communication en ligne, Chapitre Ier, La communication au public en ligne, article 4) : « On entend par standard ouvert tout protocole de communication, d'interconnexion ou d'échange et tout format de données interopérable et dont les spécifications techniques sont publiques et sans restriction d'accès ni de mise en œuvre. »

Cette définition rend obligatoire l’indépendance des protocoles et des formats de données vis-à-vis des éditeurs, des fabricants et des utilisateurs de logiciels ou de systèmes d’exploitation ainsi que la mise à disposition de spécifications techniques documentées et non soumises à des royalties en cas de brevet. Mais elle permet que la mise à disposition sans restriction d’accès des spécifications, ou leur mise en œuvre, soit payante contre un paiement forfaitaire raisonnable (destiné par exemple à couvrir les frais relatifs à cette publication ou à la maintenance administrative des normes par leur éditeur).

En revanche, cette définition ne semble pas imposer que le référentiel ait fait l'objet d'un examen collectif et d'une recherche de consensus technique, comme c'est le cas d'une norme.

Il est vrai que des organismes tel que la MOROP, FFMF et la NRMA sont des organismes de référence pour le modélisme, cependant au sens de la définition de Wikipedia cela constitue un abus de langage d'utiliser le terme "norme". Sur le font c'est juste une bataille sur les mots.

Au passage bien que la MOROP soit un organisme "NORMALISATEUR" selon leurs propres mots.

Il est présent sur la page d'accueil du site la phrase suivante :
MOROP a écrit:Les normes concernant les systèmes digitaux de type "DCC" (Digital Control Command) ont d'ailleurs été créées en commun avec la fédération des USA, faisant de ces normes digitales un standard quasi mondial.

______________________________________________________________________________________________
Amicalement, Marc

Mes réalisations : Réseau modulaire fixe, Mon premier Timesaver , Timesaver - réseau étagère
Modules FTM : Le PK309 et L'approche de Paris Bastille
www.EspaceTrainMiniature.fr
avatar
ArCToS
Administrateur

Date d'inscription : 10/05/2006
Echelle(s) que je pratique : H0 2 rails, époque II à VI Européen et US
Digital - Analogique : Digital DCC (Lenz LVZ100 + Roco Multimauss)

http://www.espacetrainminiature.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analogique ou Digital

Message par Papybricolo le Ven 4 Fév 2011 - 23:36

Oui c'est tout a fait exact et tu as raison cependant si tu saisis sur Google le mot "normes pour le modélisme HO" voici ce qui s'affiche en 1ère page :

1.
MOROP - Les Normes
22 nov. 2008 ... Cher ami modéliste, Le Morop est heureux de mettre à votre .... NEM 655 Interface électrique pour boîtiers d'attelages HO NEM 362, R, 2003 ...
www.morop.eu/fr/normes/index.html - En cache - Pages similaires
2.
Modélisme ferroviaire - Wikipédia
Le MOROP et la NMRA travaillent de concert à définir certaines normes, ... ou une lettre ou un chiffre (HO, O…) et normalisées par la NMRA et le MOROP, ..... Un sondage dévoilait en 2009 que la dépense moyenne pour le modélisme ...
fr.wikipedia.org/wiki/Modélisme_ferroviaire - En cache - Pages similaires
3.
Proto (modélisme ferroviaire) - Wikipédia
Pour faire profiter ces normes fines aux autres modélistes ferroviaire, ...
fr.wikipedia.org/.../Proto_(modélisme_ferroviaire) - En cache - Pages similaires
Plus de résultats de wikipedia.org
4.
Choix du système de voie
Début 1992 a été éditée la norme NEM 120 (NEM = Normes Européennes pour le Modélisme) définissant la hauteur de profil du rail pour le HO de 2,0 +/- 0,1 mm ...
train.modele.free.fr/planif3.htm - En cache - Pages similaires
5.
Gare Sncf Au Norme Ho - 1/87 - Achat et vente de Modélisme neuf et ...
Achat Vente Garanti : Gare Sncf Au Norme Ho - 1/87 - Modélisme neuf et ... 15€ de réduction pour tout premier paiement supérieur à 30€ avec 1euro.com ...
www.priceminister.com/.../gare-sncf-au-norme-ho-1-87-modelisme.html - En cache
6.
Hangar Pour Loco Ou Wagon Au Norme Ho - 1/87 - Achat et vente de ...
Achat Vente Garanti : Hangar Pour Loco Ou Wagon Au Norme Ho - 1/87 ...
www.priceminister.com/.../hangar-pour-loco-ou-wagon-au-norme-ho-1-87-modelisme.html - En cache
Plus de résultats de priceminister.com
7.
Home Page Proto87
Pour les modélistes au 1/87, le Proto87 représente la norme la plus proche de l'échelle ... les principales échelles usuelles, dont le Proto87 pour le HO. ...
proto87.team.pagesperso-orange.fr/Proto87/Finescale.html - En cache
8.
Liens : Modélisme Ferroviaire
Normes, Normes mondiales de modélisme ferroviaire ... Association Trains Miniatures du Cambrésis, Modélisme Modulaire HO, O Ancien, HOe. Thèmes Français ... Conrad Electronic Suisse, Modèles réduits et fournitures pour le modélisme. ...
www.railnet.ch/pages/0rn405.html - En cache - Pages similaires
9.
Forums LR PRESSE • Voir le sujet - échelle HO
10 messages - 7 auteurs - Dernier message : 5 oct. 2010
J'ai toujours cru que l'échelle HO correspondait au 1/87e. Et je découvre dans les sites internets pour le modélisme que l'échelle HO est le ...
www.lrpresse.fr/trains/viewtopic.php?f=2&t=41504 - En cache
Afficher plus de discussions
10.
Préservation & Musées - Société de Modélisme Ferroviaire de Québec ...
(Acessoires pour le modélisme ferroviaire) .... (Le plus grand réseau HO du monde !) Morop (Normes Européennes de Modélisme ferroviaire) ...
www.smfq.org/Francais/Corps/Liens.html - En cache - Pages similaires

Preview image
Annonces

1.
normes
AFNOR : + de 100 000 références en
ligne. Qualité, environnement etc.
www.boutique.afnor.org
2.
Modelisme Ho
Une sélection des sites de qualité
pour modelisme ho
www.url.org

Tu as raison de dire que c'est un abus de langage au sens étymologique du terme mais cependant on voit bien qu'une majorité d'individus utilisent ce mot pour désigner une référence définies donc un standard et
puis il faut aussi se méfier des traduction de l'anglais
car leur vocabulaire étant moins riche que le nôtre ils ont des expressions "fourre tout" exemple (une carte à puce) (une carte bancaire) (une carte de téléphone) (une carte de parking....) comment tu les traduits ?

______________________________________________________________________________________________
Le sage se demande à lui-même la cause de ses fautes, l'insensé le demande aux autres .
Confucius


A bientôt Invité tirchapeau Amicalement Jean-Claude



http://trainminiature.discutforum.com/t8066-le-reseau-de-papybricolo-premiere-partie#90397
http://trainminiature.discutforum.com/t17433-le-reseau-de-papybricolo-deuxieme-partie#264595
blog: http://papybricolo.over-blog.com/
avatar
Papybricolo
Administrateur

Date d'inscription : 21/01/2010
Echelle(s) que je pratique : H0 2 Rails & HOm, époques III à V
Digital - Analogique : DCC: ECoS V2 piloté avec RRTC V.8 Gold, et Multimaus (sur 2ème site), décodeurs locos : ESU, Lenz,Zimo Kuehn, et Ulhlenbrock. Modules rétro & accessoires CDF.

http://papybricolo.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analogique ou Digital

Message par ArCToS le Sam 5 Fév 2011 - 0:09

Papybricolo a écrit:

Tu as raison de dire que c'est un abus de langage au sens étymologique du terme mais cependant on voit bien qu'une majorité d'individus utilisent ce mot pour désigner une référence définies donc un standard et
puis il faut aussi se méfier des traduction de l'anglais
car leur vocabulaire étant moins riche que le nôtre ils ont des expressions "fourre tout" exemple (une carte à puce) (une carte bancaire) (une carte de téléphone) (une carte de parking....) comment tu les traduits ?

C'est bien pour cela que je le dis, car même moi cela m'arrive de le faire ^^

Pour les traductions (même si certain termes peuvent être redondant ils n'ont pas dans tes exemples des terme fourre tout) :
- carte à puce : smart card
- carte bancaire : credit card ou bank card suivant le sens que tu donne à bancaire
- carte de téléphone : phonecard
- carte de parking : swipe card (si tu pense au ticket magnétique de parking)

______________________________________________________________________________________________
Amicalement, Marc

Mes réalisations : Réseau modulaire fixe, Mon premier Timesaver , Timesaver - réseau étagère
Modules FTM : Le PK309 et L'approche de Paris Bastille
www.EspaceTrainMiniature.fr
avatar
ArCToS
Administrateur

Date d'inscription : 10/05/2006
Echelle(s) que je pratique : H0 2 rails, époque II à VI Européen et US
Digital - Analogique : Digital DCC (Lenz LVZ100 + Roco Multimauss)

http://www.espacetrainminiature.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analogique ou Digital

Message par Papybricolo le Sam 5 Fév 2011 - 20:07

metrolor a écrit:Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
Et si l'on essayait de ne pas trop effrayer notre nouvel ami Jean Claude
par "l'énaurme" étalage de nos normes standardisées
"gouvernemonumentales" ? affraid

Il vient juste nous trouver pour y voir un peu plus clair ...
et peut-être pour choisir avec notre aide ?

Gloups !

Où est ma potion pour faciliter la digestion ? clown
j'ai déjà essayé le phosphore...
pour activer mes neurones restants... Laughing Laughing Laughing

interro-écrite demain première heure ... pale

Au secours !!!
Ils veulent me martyriser ! cyclops
Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

Merci Philippe,

Ce qui m'est venu à l'idée c'est que j'ai entendu à Laval.... qui à réveillé en moi.... les mêmes questions et fausses affirmations que j'avais il y a 1 an

Et je voulais seulement expliquer dans un langage de non initiés la différence entre l'analogique et le numérique

Donc j'ai trouvé ci et là des infos ou le terme (je le reconnais mal approprié de "norme" ) mais moi qui n'ai pas fait d'études supérieures..... j'ai "bêtement" recopié pour ne pas passer trop de temps en littérature et donc mon propos est d'aider les débutants dans les questions que l'on se pose lors du choix....

Ce sont des généralités qu'il faut approfondir ensuite...

Et d'ailleurs le projet de Marc de faire sur le forum un véritable sujet sur le Digital est intéressant (même si cela à été abordé ponctuellement).
Car en effet aujourd'hui si on fait ou on refait un réseau (a mon avis) ça serait dommage de se priver des avantages du Digital.

______________________________________________________________________________________________
Le sage se demande à lui-même la cause de ses fautes, l'insensé le demande aux autres .
Confucius


A bientôt Invité tirchapeau Amicalement Jean-Claude



http://trainminiature.discutforum.com/t8066-le-reseau-de-papybricolo-premiere-partie#90397
http://trainminiature.discutforum.com/t17433-le-reseau-de-papybricolo-deuxieme-partie#264595
blog: http://papybricolo.over-blog.com/
avatar
Papybricolo
Administrateur

Date d'inscription : 21/01/2010
Echelle(s) que je pratique : H0 2 Rails & HOm, époques III à V
Digital - Analogique : DCC: ECoS V2 piloté avec RRTC V.8 Gold, et Multimaus (sur 2ème site), décodeurs locos : ESU, Lenz,Zimo Kuehn, et Ulhlenbrock. Modules rétro & accessoires CDF.

http://papybricolo.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analogique ou Digital

Message par Papybricolo le Ven 15 Juil 2011 - 10:48

En complément pour les petits nouveaux...

Ce tuto de Jean DAGRON remis à jour.



Analogique et Digital




En analogique on utilise un
courant continu et on fait varier la tension sur la voie pour faire avancer les
trains. Pour les faire reculer, on inverse la polarité entre les deux rails,
puis on fait varier la tension. On se heurte à un problème de taille qui est de
ne pouvoir faire circuler plusieurs trains ensemble, à des vitesses
différentes, sur une même portion de voie.

L'invention du digital (1) a permit cette circulation. A l'origine, le digital
n'a été inventé que pour permettre la circulation de plusieurs trains sur une
même voie sans avoir à installer plusieurs alimentations ni à sectionner le
réseau en portions indépendantes.

En digital, on va utiliser un courant de type alternatif, dont la tension aux
bornes des voies est constante et dans lequel on va inclure des messages qui
seront lus par des petits appareils placés dans les locomotives. On nomme ces
appareils "décodeurs" et leur définition est donnée un peu plus loin.
Il faudra d'abord coder des messages puis les faire décoder par leur
destinataire.


(1) Lenz à développé beaucoup
d’études pour l’évolution de cette technologie.

Transformateur:




C'est la source d'alimentation. C'est le seul appareil
commun entre les systèmes analogique et digital. En analogique, le transformateur
est connecté au réseau par l'intermédiaire d'un potentiomètre. En digital, le
transformateur est relié au réseau par l'intermédiaire de la centrale et de
l'amplificateur.

Centrale:



C'est le matériel de codage des messages et de commande des trains et
accessoires. Pour chaque locomotive et accessoire il y a un identifiant .Le
message contient les indications sur le sens dans lequel la circulation doit
s'effectuer, la vitesse à laquelle elle doit se faire. Ce codage obéit à des
normes précises, les plus répandues pour nos réseaux étant les normes DCC et
Motorola

Selon les fabricants, la centrale peut se présenter sous forme d'une
commande à main, reliée à l'amplificateur par un câble (Multimaus Roco, Lenz LV
100 etc.…) ou d'un boîtier (Ecos, Marklin etc.…). Pour les commandes manuelles,
on peut en relier plusieurs à l'amplificateur et ainsi avoir plusieurs joueurs
sur le réseau. Les boîtiers des l’Ecos, Marklin, Intellibox… sont équipés de
deux boutons permettant d'avoir deux locos en circulation directe. (ce qui
n’empêche pas de faire circuler d’autres convois en circulation avec des
trajets déterminés.)

Amplificateur:




C'est le dispositif qui va
produire une tension suffisante et régulée à envoyer sur les rails et contenant
le message concocté par la centrale. L'amplificateur est soit dans un boîtier
différent de la centrale (Multimaus de Roco…) soit dans le même boîtier
(Ecos…). La puissance délivrée sur le réseau, varie selon les modèles entre 3
et 8 Ampères. 3 Ampères sont suffisants pour faire rouler jusqu'à 5 trains
simultanément sur le réseau.

Décodeur de locomotive:




C'est un petit module électronique,
embarqué dans la locomotive. Le décodeur a plusieurs fonctions qui sont lues et
peuvent être modifiées par la centrale et aussi de convertir en courant continu
aux bornes du moteur de la locomotive. Le message peut aussi contenir des
ordres qui vont s'adresser aux fonctions auxiliaires de la loco: allumage ou
extinction des feux etc.…





Décodeur d'accessoires:




On peut installer des décodeurs fixes qui vont commander les
aiguillages ou les feux. Ces décodeurs reçoivent aussi des messages venant de
la voie. Quant au mouvement des moteurs, il peut se faire soit en utilisant le
courant de traction soit celui venant de la sortie accessoires du
transformateur. Dans ce dernier cas, le décodeur a deux connexions: une à la
voie pour recevoir ses ordres, l'autre à la sortie accessoire du transformateur
pour alimenter le mouvement des moteurs ou l'éclairage des feux

Adresse:




C'est un code numérique attribué à chaque décodeur. Ce code
sera contenu dans le message et c'est grâce à lui qu'un décodeur saura s'il
doit réagir ou non. Il faut veiller à ne pas avoir sur le réseau, deux
décodeurs ayant la même adresse. Lorsqu’on achète un décodeur, il est en
général mis d'usine sur l'adresse 3. La première opération à faire est de le
programmer sur une autre adresse.

Booster:




Appareil utilisé lorsque la puissance délivrée par
l'amplificateur est insuffisante compte tenu de la taille du réseau et du
nombre de train. On divise alors le réseau en parties électriquement isolées
qu'on alimente avec un booster. Le booster est connecté d'une part à la partie
de réseau qu'il alimente et d'autre part à la centrale. La connexion à la
centrale permet de synchroniser le courant envoyé sur toutes les parties du
réseau.

Retrosignalisation:




Sous ce terme se cache la remontée d'une information depuis
le réseau vers la centrale. D'où l'utilisation du préfixe Retro. Il s'agit, en
fait de faire remonter vers la centrale des informations sur l'occupation de
telle ou telle portion de voie. Cette information est utilisée par les
logiciels de pilotage de réseau afin d'assurer la sécurité des circulations: on
ne doit pas envoyer un train sur un secteur déjà occupé par un autre train. On
détecte la présence sur un tronçon de voie soit par la consommation de courant
existante sur cette portion soit par le déclenchement d'un relais de type ILS
etc... Dans ce dernier cas, le contact de retrosignalisation étant fugitif, on
devrait plus parler de détection de passage que de détection de présence.

Bus:




L'exploitation d'un réseau en digital implique la
transmission d'informations. Le bus est le terme employé généralement en
informatique pour désigner le support physique de cette transmission
d'information, son moyen de transport pour aller d'un point à un autre du
réseau. Dans notre cas, l'information peut circuler dans les deux sens: de la
centrale vers les trains et de la voie vers la centrale. Dans le premier cas
(centrale vers les trains), le bus est tout simplement la voie. Dans le
deuxième cas (voie vers la centrale), on utilise un câble et un protocole de
transmission. Les plus utilisés actuellement sont le bus S88 et le bus Loconet
(S88 et Loconet sont les noms des protocoles utilisés dans le câble).

______________________________________________________________________________________________
Le sage se demande à lui-même la cause de ses fautes, l'insensé le demande aux autres .
Confucius


A bientôt Invité tirchapeau Amicalement Jean-Claude



http://trainminiature.discutforum.com/t8066-le-reseau-de-papybricolo-premiere-partie#90397
http://trainminiature.discutforum.com/t17433-le-reseau-de-papybricolo-deuxieme-partie#264595
blog: http://papybricolo.over-blog.com/
avatar
Papybricolo
Administrateur

Date d'inscription : 21/01/2010
Echelle(s) que je pratique : H0 2 Rails & HOm, époques III à V
Digital - Analogique : DCC: ECoS V2 piloté avec RRTC V.8 Gold, et Multimaus (sur 2ème site), décodeurs locos : ESU, Lenz,Zimo Kuehn, et Ulhlenbrock. Modules rétro & accessoires CDF.

http://papybricolo.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analogique ou Digital

Message par Metrolor le Ven 15 Juil 2011 - 14:40

je propose dans un premier temps quelques modifications:

Ce tuto de Jean DAGRON remis à jour (en 2010).

http://jean.dagron.pagesperso-orange.fr/

Analogique et Digital

En analogique on utilise un courant continu et on fait varier la tension sur la voie pour faire avancer les trains. Pour les faire reculer, on inverse la polarité entre les deux rails, puis on fait varier la tension. On se heurte à un problème de taille qui est de ne pouvoir faire circuler plusieurs trains ensemble, à des vitesses différentes, sur une même portion de voie.

L'invention du digital (1) a permit cette circulation. A l'origine, le digital n'a été inventé que pour permettre la circulation de plusieurs trains sur une même voie sans avoir à installer plusieurs alimentations ni à sectionner le réseau en portions indépendantes.

En digital, on va utiliser un courant de type alternatif, dont la tension aux bornes des voies est constante et dans lequel on va inclure des messages qui seront lus par des petits appareils placés dans les locomotives. On nomme ces appareils "décodeurs" et leur définition est donnée un peu plus loin.
Il faudra d'abord coder des messages puis les faire décoder par leur destinataire.
(1) Lenz à développé beaucoup d’études pour l’évolution de cette technologie.

Transformateur:

C'est la source d'alimentation. C'est le seul appareil commun entre les systèmes analogique et digital. En analogique, le transformateur est connecté au réseau par l'intermédiaire d'un potentiomètre. En digital, le transformateur est relié au réseau par l'intermédiaire de la centrale et de l'amplificateur.

Centrale:

C'est le matériel de codage des messages et de commande des trains et accessoires. Pour chaque locomotive et accessoire il y a un identifiant.Le message contient les indications sur le sens dans lequel la circulation doit s'effectuer, la vitesse à laquelle elle doit se faire. Ce codage obéit à des normes précises, les plus répandues pour nos réseaux étant les normes DCC et Motorola
Selon les fabricants, la centrale peut se présenter sous forme d'une commande à main, reliée à l'amplificateur par un câble (Multimaus Roco, Lenz LV 100 etc.…) ou d'un boîtier (Ecos, Marklin etc.…). Pour les commandes manuelles, on peut en relier plusieurs à l'amplificateur et ainsi avoir plusieurs joueurs sur le réseau. Les boîtiers des l’Ecos, Marklin, Intellibox… sont équipés de deux boutons permettant de commander en direct deux locos en circulation (ce qui n’empêche pas de faire circuler en même temps d’autres convois avec des trajets déterminés.)

Amplificateur:

C'est le dispositif qui va produire une tension suffisante et régulée à envoyer sur les rails et contenant le message concocté par la centrale. L'amplificateur est soit dans un boîtier différent de la centrale (Multimaus de Roco…) soit dans le même boîtier (Ecos…). La puissance délivrée sur le réseau, varie selon les modèles entre 3 et 8 Ampères. 3 Ampères sont suffisants pour faire rouler
jusqu'à 5 trains simultanément sur le réseau.

Décodeur de locomotive ou embarqué:

C'est un petit module électronique, embarqué dans le mobile (loco ou wagon). Le décodeur a plusieurs fonctions qui peuvent être lues (pas toujours ) et être modifiées par la centrale. Il doit aussi
convertir le courant de la voie en courant continu pour alimenter le moteur et les autres « fonctions » de la locomotive. Le message peut aussi contenir des ordres qui vont s'adresser aux fonctions auxiliaires de la loco: allumage ou extinction des feux etc.…

Décodeur d'accessoires:

On peut installer des décodeurs fixes qui vont commander les aiguillages ou les feux ou toute autre fonction commandée. Ces décodeurs reçoivent aussi leurs messages venant de la voie. Quant au mouvement des moteurs, il peut se faire soit en utilisant le courant de traction soit celui venant de la sortie accessoires du transformateur. Dans ce dernier cas, le décodeur a deux connexions: une à la voie pour recevoir ses ordres, l'autre à la sortie accessoire du transformateur pour alimenter le mouvement des moteurs ou l'éclairage des feux.

Adresse:

C'est un code numérique attribué à chaque décodeur pour commander séparément chaque « mobile » (loco ou wagon) ou fixe
(aiguillage ou signal).
Ce code sera contenu dans le message et c'est grâce à lui qu'un décodeur saura s'il doit réagir ou non. Il faut veiller à ne pas avoir sur le réseau, deux décodeurs ayant la même adresse. Lorsqu’on achète un décodeur, il est en général mis d'usine sur l'adresse 3. La première opération à faire est de le programmer sur une autre adresse.

Booster:

Appareil utilisé lorsque la puissance délivrée par l'amplificateur est insuffisante compte tenu de la taille du réseau et du nombre de trains. On
divise alors le réseau en parties électriquement isolées qu'on alimente avec un booster. Le booster est connecté d'une part à la partie de réseau qu'il alimente et d'autre part à la centrale. La connexion à la centrale permet de synchroniser le courant et de répéter les ordres, envoyés sur toutes les parties du réseau.

Rétrosignalisation:

Sous ce terme se cache la remontée d'une information depuis le réseau vers la centrale. D'où l'utilisation du préfixe Retro. Il s'agit, en fait de faire remonter vers la centrale des informations sur l'occupation de telle ou telle portion de voie. Cette information est utilisée par les logiciels de pilotage de réseau afin d'assurer la sécurité des circulations: on ne doit pas envoyer un train sur un secteur déjà occupé par un autre train. On détecte la présence sur un tronçon de voie soit par la consommation de courant existante sur cette portion soit par le déclenchement d'un relais associé à un « détecteur » de type ILS etc... Dans ce dernier cas, le contact de retrosignalisation étant fugitif, on devrait plus parler de détection de passage que de détection de présence.

Bus:

L'exploitation d'un réseau en digital implique la transmission d'informations.
Le bus est le terme employé généralement en informatique pour évoquer le cheminement de cette transmission
d'informations, son moyen de transport pour aller d'un point à un autre du réseau. Dans l’exemple avec la rétrosignalisation, l'information peut circuler dans les deux sens: de la centrale vers les trains et de la voie vers la centrale. Dans le premier cas (centrale vers les trains), le bus est tout simplement la voie. Dans le deuxième cas (voie vers la centrale), on utilise un câble et un autre protocole de transmission. Les plus utilisés actuellement sont le S88 et le Loconet (S88 et Loconet sont les noms des protocoles utilisés dans le câble).


On risque de confondre bus et protocole
Bus : ensemble qui permet le cheminement (type de signal électronique, fils, prises…)

Protocole : langage électronique de communication exemples « le DCC » ou le « Motorola » « S88
ou Loconet ».


Par méconnaissance on assimile le nom du protocole au bus, aux câbles et aux prises…

Ce n’est pas très facile pour un novice de s’y retrouver !..


Ce texte rédigé par un passionné de la conduite par ordinateur avec Railroad&Co: TrainController™ mériterait une « généralisation » et une simplification… encore plus accessible aux nombreux débutants..


Dernière édition par metrolor le Ven 15 Juil 2011 - 14:43, édité 1 fois (Raison : correction "typographique")
avatar
Metrolor
Résponsable du wagon bar

Date d'inscription : 20/10/2007
Echelle(s) que je pratique : H0
Digital - Analogique : Essentiellement numérique
Intellibox 6500+ lokmausII+ Multimaus+SprogII

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analogique ou Digital

Message par Papybricolo le Sam 16 Juil 2011 - 15:22

En complément des précisions de Philippe...

Concernant les locomotives :

Locomotives conventionnelles pilotées numériquement on dit que leur moteur ne supporte pas le courant digital, qu'il grogne et qu'il risque de se détériorer :
Un effet de bord induit par le type de courant (puisé rectangulaire) injecte dans le moteur par le décodeur conduit souvent à l'émission d'un sifflement, notamment lorsque la locomotive est à l'arrêt.Beaucoup de moteurs supportent vaillamment un tel type de courant, mais ce n'est pas le cas pour tous en particulier les moteurs à rotor sans fer. La solution est simple : installer un filtre digital. II est tout petit et se raccorde simplement au moteur et à une des deux prises de courant sur la voie.

Quel décodeur pour les moteurs à rotor sans fer :

On les appelle également moteurs à induit en cloche (on parle souvent de moteurs Faulhaber, qui est une marque, il y en a d'autres Maxon Escap, etc.). Ce sont des moteurs à hautes performances dépourvus d'induit classique et de balais de prise de courant, donc sans entretien. Ils supportent mal une alimentation par courant puisé à basse fréquence (c'est le cas du courant digital) qui provoque un échauffement du rotor de faible inductance pouvant mener à sa destruction. Ces moteurs nécessitent donc l'utilisation d'un décodeur capable de contrôler la vitesse du moteur à l'aide d'un hacheur à haute fréquence (au-delà de 15 kHz). Dans la gamme LENZ, les décodeurs Gold et Silver ont un hacheur à haute fréquence.

Consommation de la locomotive :

En général, on compte que le moteur d'une locomotive H0 consomme 1 A max. II faut également compter 50 mA par ampoule éclairée (20 mA pour une Led) et on ajoute la consommation propre aux accessoires fonctionnels en service (fumigène, bruiteur, ). Les décodeurs Lenz Gold et Silver fournissent 1 A aux sorties pour le moteur - c'est bien suffisant - et les sorties pour fonctions supportent également un certaine intensité. Le mode d'emploi est à cet égard suffisamment explicite. Dans le cas de locomotives plus gourmandes (par ex équipées de 2 moteurs), Lenz propose le décodeur LE 1835 (réservé normalement aux échelles plus grandes) délivrant 1,8 A aux sorties moteur.

Concernant le passage d'un réseau "Analogique" au "DCC" (Digital Command Control).

(exemple Lenz décrit par Claude Carpet transposable aux autres centrales digitales ) :

Mon réseau est déjà câblé que faut-il modifier pour le pilotage numérique ?
Non, pas obligatoirement. Vous pouvez conserver les sectionnements de voie alimentés via les interrupteurs de votre Tableau de Contrôle Optique (TCO). En fait, pratiquement, il suffit de remplacer votre transformateur-régulateur conventionnel par un des sets de pilotage Lenz. Les 2 sorties J et K de l'amplificateur remplacent les deux sorties courant continu de votre transformateur-régulateur conventionnel. Attention, une certaine polarité (différente de celle inhérente au courant continu) est requise. En effet, veillez à ce que, jamais, un rail J ne soit en contact électrique avec un rail K. II s'agirait certainement d'un triangle ou d'une boucle de retournement (parfois déguisé(e) et donc pas évident(e) à discerner). Dans ce cas, remédiez à la situation en utilisant l'un des moyens suivants : inversion de la polarité de certaines sections de voie, installation d'éclisses isolantes, installation d'un module de retournement LK100. Conseil sur les lignes à double voie (gares comprises), les 4 rails doivent avoir dans l'ordre successif des rails la polarité suivante J, K, J, K (ou l'inverse) et non pas J, K, K, J ou K, J, J, K. Dans ce cas, toute bretelle entre les deux voies formerait une boucle de retournement.



______________________________________________________________________________________________
Le sage se demande à lui-même la cause de ses fautes, l'insensé le demande aux autres .
Confucius


A bientôt Invité tirchapeau Amicalement Jean-Claude



http://trainminiature.discutforum.com/t8066-le-reseau-de-papybricolo-premiere-partie#90397
http://trainminiature.discutforum.com/t17433-le-reseau-de-papybricolo-deuxieme-partie#264595
blog: http://papybricolo.over-blog.com/
avatar
Papybricolo
Administrateur

Date d'inscription : 21/01/2010
Echelle(s) que je pratique : H0 2 Rails & HOm, époques III à V
Digital - Analogique : DCC: ECoS V2 piloté avec RRTC V.8 Gold, et Multimaus (sur 2ème site), décodeurs locos : ESU, Lenz,Zimo Kuehn, et Ulhlenbrock. Modules rétro & accessoires CDF.

http://papybricolo.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analogique ou Digital

Message par Metrolor le Sam 16 Juil 2011 - 16:45

bonjour à tousses et à tous,
je propose, dans un deuxième temps,
l'avis d'un professionnel (qui fabrique et essaye, depuis 1987, des machines en tant qu'artisan) sur les courants hachés ou pulsés en train miniature ... (pulsé comme pulsation) ...
je cite:
"Il faut tordre le cou à cette "urban légend" qui court sur les moteurs à rotor sans fer (RSF) et le courant haché.

Vous saurez tout de son avis,
là:
http://www.locoset.com/pagesite/technique/Couranthach%E9.htm
Le courant haché ("pulsé") existe aussi en continu, donc en analogique ...

Dans le document, on cite du courant "puisé rectangulaire" ?
c'est plutôt du pulsé rectangulaire
il y a une erreur de frappe sur la page originelle (et répétée plusieurs fois) me semble-t-il:
http://users.skynet.be/etudesup.ccb/MODELISME/pagedcc-0.htm
voir paragraphe à droite en milieu de page intitulé:
Locomotives conventionnelles pilotées numériquement : on
dit
que leur moteur ne supporte pas le courant digital, qu'il grogne
et qu'il
risque de se détériorer .
je suis navré, pour se repérer, le titre est en vert...Ce document est cité extrait d'une brochure Lenz/De Prest "l'ABC pour le néophyte de la conduite numérique" ...et plutôt "spécifique" Lenz.
cordialement.


Dernière édition par Papybricolo le Sam 23 Juil 2011 - 11:45, édité 2 fois (Raison : complément d'information)
avatar
Metrolor
Résponsable du wagon bar

Date d'inscription : 20/10/2007
Echelle(s) que je pratique : H0
Digital - Analogique : Essentiellement numérique
Intellibox 6500+ lokmausII+ Multimaus+SprogII

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analogique ou Digital

Message par Metrolor le Sam 16 Juil 2011 - 17:11

quelques données sur les courants continu, pulsé et digital...

http://jeanpierre.pillou.free.fr/Doc/Analog_Digital.pdf

qui paraissent dignes de confiance en première "lecture rapide"
cordialement
avatar
Metrolor
Résponsable du wagon bar

Date d'inscription : 20/10/2007
Echelle(s) que je pratique : H0
Digital - Analogique : Essentiellement numérique
Intellibox 6500+ lokmausII+ Multimaus+SprogII

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analogique ou Digital

Message par Gabuchon le Sam 16 Juil 2011 - 17:24

bonjour,si tout ce qui a été débattu au travers de ces différents post,ne s'appelle pas du renseignement essentiel ,alors je veut bien me faire raser le crane.Des dictionnaires du trains qu'on vous dit,même sur wikipédia vous ne trouverez pas mieux,en tout cas merci messieurs ,pour cette brillante explication de texte.
avatar
Gabuchon
Sous-Chef du traffic

Date d'inscription : 29/03/2011
Echelle(s) que je pratique : H0
Digital - Analogique : Réseau en cours de réalisation

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analogique ou Digital

Message par Likiki le Sam 16 Juil 2011 - 18:34

Effectivement, de véritable encyclopédies ,nos deux compères, j'en ai mal au crâne. l0l!

Mais, non de Zeus, que c'est intéressant.

Merci!
avatar
Likiki
Directeur de la Salle d' attente

Date d'inscription : 19/06/2011
Echelle(s) que je pratique : H0 en 3R
Digital - Analogique : Digital


http://passionnement.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analogique ou Digital

Message par Bruno31 le Sam 16 Juil 2011 - 21:16

Likiki a écrit:Effectivement, de véritable encyclopédies ,nos deux compères, j'en ai mal au crâne. l0l!

Mais, non de Zeus, que c'est intéressant.

Merci!

Et oui Likiki... tu es sur FTM normal. Very Happy
avatar
Bruno31
Sous-directeur de la compagnie des wagons bar

Date d'inscription : 31/12/2009
Echelle(s) que je pratique : H0
Digital - Analogique : Actuellement Analogique. Digital... peut être plus tard.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analogique ou Digital

Message par Deltamike le Sam 23 Juil 2011 - 11:37

Le nouveau membre que je suis, que vous avez accepté parmis vous, qui, après avoir déballé un train Marklin de sa boîte, déposé dans le grenier depuis 40 ans, est étonné de l'évolution. J'en suis toujours à l'analogique, il va falloir évoluer, je vais m'appliquer et relire encore une fois les explications données pour mieux comprendre. Je remercie nos professeurs pour la leçon donnée.
avatar
Deltamike
Membre désinscrit du Forum

Date d'inscription : 20/07/2011
Echelle(s) que je pratique : H0
Digital - Analogique : Analogique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analogique ou Digital

Message par Papybricolo le Sam 23 Juil 2011 - 11:52

deltamike a écrit:Le nouveau membre que je suis, que vous avez accepté parmis vous, qui, après avoir déballé un train Marklin de sa boîte, déposé dans le grenier depuis 40 ans, est étonné de l'évolution (1) . J'en suis toujours à l'analogique, il va falloir évoluer, je vais m'appliquer et relire encore une fois les explications données pour mieux comprendre. Je remercie nos professeurs pour la leçon donnée.

Woui nous avons développé des principes qu'il est bon de savoir, mais...il ne faut pas vous prendre la tête.... en digital on peut piloter à vue comme en analogique....sans se soucier du reste c'est que que fait Évelyne sur son réseau avec sa Multimaus...

Ce qui est impératif c'est de prévoir au début l'évolution de ton réseau (si tu veux l'automatiser par la suite)

(1) rassures-toi j'ai eu la même réaction....

______________________________________________________________________________________________
Le sage se demande à lui-même la cause de ses fautes, l'insensé le demande aux autres .
Confucius


A bientôt Invité tirchapeau Amicalement Jean-Claude



http://trainminiature.discutforum.com/t8066-le-reseau-de-papybricolo-premiere-partie#90397
http://trainminiature.discutforum.com/t17433-le-reseau-de-papybricolo-deuxieme-partie#264595
blog: http://papybricolo.over-blog.com/
avatar
Papybricolo
Administrateur

Date d'inscription : 21/01/2010
Echelle(s) que je pratique : H0 2 Rails & HOm, époques III à V
Digital - Analogique : DCC: ECoS V2 piloté avec RRTC V.8 Gold, et Multimaus (sur 2ème site), décodeurs locos : ESU, Lenz,Zimo Kuehn, et Ulhlenbrock. Modules rétro & accessoires CDF.

http://papybricolo.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analogique ou Digital

Message par Dandel4 le Sam 23 Juil 2011 - 12:31

C'est un peu comme les voitures des année 70 et les nouvelles. En 1970 tout était manuel maintenant mis à part le café (et encore.....) la voiture fait tout toute seule.

Pour les trains c'est à peu de chose près la même chose. Tu branches une centrale digitale en lieu et place d'un transfo, tu installes des locomotives munies d'un décodeur digital et la commande se fait directement.

______________________________________________________________________________________________
_______________________________________________________________________________________________
Amicalement, Daniel.

Les jeunes sont toujours prêts à donner à leurs aînés le bénéfice de leur inexpérience.
Les vieux croient à tout; les gens d'âge mûr mettent tout en doute; les jeunes savent tout.
Oscar Wilde
http://locopassion.blogspot.be/
avatar
Dandel4
Administrateur

Date d'inscription : 21/08/2007
Echelle(s) que je pratique : H0
Digital - Analogique : Digital 2R - Centrale Ecos II. Logiciel CDM Rail

http:// http://locopassion.blogspot.be/

Revenir en haut Aller en bas

Digital ou analogique ?

Message par Nisbo65 le Dim 22 Juil 2012 - 16:21

Bonjour.

Bon, je ne savais pas vraiment ou placer ce topic, donc si ce n'est pas le bon endroit, désolé.

Je n'ai pas très bien compris la différence entre l'analogique et le digital, et du coup, je ne sais pas lequel choisir. Quelqu'un pourrait m’expliquer ?

Merci.
avatar
Nisbo65
Membre désinscrit du Forum

Date d'inscription : 22/07/2012
Echelle(s) que je pratique : H0

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analogique ou Digital

Message par JPaul_73 le Dim 22 Juil 2012 - 18:12

Je ne suis pas le plus calé en la matière sur le forum, mais en deux mots et dit simplement voilà la différence entre le digital et l’analogique :
En analogique, pour faire rouler les locos et pour faire varier la vitesse, tu envois le courant plus ou moins dans la voie à l’aide d’un potentiomètre, tout simplement. C’est donc simple comme principe. Le problème, et là ou ça se complique, c’est que tu ne peux pas faire rouler séparément plusieurs locos sur un même tronçon alimenté par la même source de courant. Si tu mets deux locos sur le même tronçon, elles réagiront de la même façon quand tu enverras le courant. Si on veut pouvoir le faire, il faut diviser le réseau en tronçons (canton) qui permettront de faire rouler plusieurs machines, mais il faut avoir plusieurs alimentations, tout du moins plusieurs régulateur, un par tronçon (je raccourci un peu mais en gros c’est ça). Ensuite, l’éclairage des locos ne fonctionne que lorsque il y a du courant dans la voie, c'est-à-dire quand elles roulent. A l’arrêt, pas d’éclairage. Ensuite, la gestion du trafic demandera beaucoup de câblage, et des tableaux de contrôle optique compliqués, et beaucoup d’automatismes. Mais c’est très possible, beaucoup d’entre nous l’ont fait longtemps…

En digital, le principe est complètement différent. La voie transporte toujours le courant, mais elle transporte également des informations numériques. Les locomotives sont équipées de décodeurs, et tous portent une adresse différente. Les informations transportées sur la voie sont destinées aux décodeurs, et chaque décodeur prend l’information qui lui est destinée. Du coup, on peut s’amuser avec plusieurs locomotives. Le courant est toujours à son maximum dans la voie, et la variation est une information numérique. On n’envoie plus le courant en le faisant varier dans la loco, on lui envoi un ordre de prendre telle quantité de courant. Deux locomotives sur la même voie peuvent donc ne pas recevoir les même ordres. Pour l’éclairage par exemple, l’ordre de prendre le courant pour la lumière est aussi envoyé par information numérique, et la locos qui ne reçoit que l’ordre d’éclairage sans ordre d’avancer sera éclairé à l’arrêt. Le numérique apporte encore beaucoup d’autres avantages comme la sonorisation des machines, des fonctions diverses et variées, dételage, bruitage etc … La gestion se fait via une centrale numérique qui envoie ces information. Enfin, tu as la possibilité (ce n'est pas obligatoire) d’assurer la gestion de ton réseau à l’aide d’un logiciel. Il récolte des informations sur l’état d’occupation des voies, de position par exemple des convois, à l’aide de modules électroniques et réagit en conséquence et en fonction de la programmation soit d’itinéraire, soit de règle de circulation que tu auras défini.

Voilà en gros …
avatar
JPaul_73
Directeur du Café de la Gare

Date d'inscription : 14/02/2012
Echelle(s) que je pratique : HO - fin d'Epoque III (Année 70) à V
Digital - Analogique : Construction du réseau en cours- Ecos 50000 - MultiMauss.

http://www.le-train-de-jipe.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analogique ou Digital

Message par Jacquemer2512 le Dim 22 Juil 2012 - 21:46

Je sais bien que je radote un peu, mais je crois que, pour être exhaustif, et surtout dans les circonstances actuelles, il faudrait parler aussi du prix de revient..... Et de celui du passage de l'analogique (système ancien déjà en place en général et qui ne coûte rien puisqu'il existe) au digital......
Il faudrait mettre en comparaison les avantages des 2 systèmes en "service rendu par rapport au prix".... Ce que j'aurais tendance à assimiler à un "rapport qualité/prix".....
Il est vrai que j'ai déjà fait aborder ce problème, mais il faut absoluement que toute personne qui se lance soit avertie du budget à envisager.
Il me semble.......!
sortieporte
A Bientôt
Jacques
avatar
Jacquemer2512
Oscar du Transformateur/Réparateur/Système "D"

Date d'inscription : 20/03/2007
Echelle(s) que je pratique : Constructeur en H0 mais passionné en toutes échelles.
Digital - Analogique : Analogique 2 rails courant continu non pulsé.... Depuis peu, apprentissage en digital

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analogique ou Digital

Message par JPaul_73 le Dim 22 Juil 2012 - 22:15

Tu ne radotes pas du tout Jacques, et tu as raison de le rappeler. J'avais écris une phrase sur le sujet dans ma réponse et puis je l'ai enlevé. je me suis dit que la question portait juste sur la différence ......... technique ...

Mais c'est vrai eu ça peut vite chiffrer, si on veut faire de la gestion informatique. (Le prix des modules de rétro-signalisation, les décodeurs d'aiguillage, le logiciel, la centrale, les décodeurs dans les locos ... brefs tu as raison.... )

Mais si on veut piloter à vue simplement des machines sans se casser le trognon à tronçonner le réseaux alors ça peut être intéressant et meilleur marché que l'analogique.

Après si on fait une usine à gaz en analogique, ça peut aussi chiffrer. Mon premier réseau ( il y a loooonnnnggtemps ... ) était comme ça avec des fils partout, des ILS, des bloc systèmes, des interrupteurs, etc etc ...
Ben ça me coûtait déjà bonbon...

Il y a un sujet par ailleurs qui parle de ce coût
avatar
JPaul_73
Directeur du Café de la Gare

Date d'inscription : 14/02/2012
Echelle(s) que je pratique : HO - fin d'Epoque III (Année 70) à V
Digital - Analogique : Construction du réseau en cours- Ecos 50000 - MultiMauss.

http://www.le-train-de-jipe.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analogique ou Digital

Message par Nisbo65 le Mar 24 Juil 2012 - 13:29

Merci pour toute ces précisions, vu les avantages, je pense que je vais opter pour le digital.
avatar
Nisbo65
Membre désinscrit du Forum

Date d'inscription : 22/07/2012
Echelle(s) que je pratique : H0

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analogique ou Digital

Message par Papybricolo le Mar 24 Juil 2012 - 14:47

Il y a déjà un sujet sur le forum ou l'on explique la différence..

je vais regrouper..

concernant les investissement :

si on a 300 locos sur des étagères pour les digitaliser ça va être onéreux

mais si on démarre de rien le meilleur compromis : un coffret de départ (sans les rails) avec une petite centrale réputé

et par la suite on achète des loco sonorisées ou a sonoriser (parfois avec le son hummmmmm) avec laquelle on peut faire rouler 4 locos ensemble à des vitesse différentes...

______________________________________________________________________________________________
Le sage se demande à lui-même la cause de ses fautes, l'insensé le demande aux autres .
Confucius


A bientôt Invité tirchapeau Amicalement Jean-Claude



http://trainminiature.discutforum.com/t8066-le-reseau-de-papybricolo-premiere-partie#90397
http://trainminiature.discutforum.com/t17433-le-reseau-de-papybricolo-deuxieme-partie#264595
blog: http://papybricolo.over-blog.com/
avatar
Papybricolo
Administrateur

Date d'inscription : 21/01/2010
Echelle(s) que je pratique : H0 2 Rails & HOm, époques III à V
Digital - Analogique : DCC: ECoS V2 piloté avec RRTC V.8 Gold, et Multimaus (sur 2ème site), décodeurs locos : ESU, Lenz,Zimo Kuehn, et Ulhlenbrock. Modules rétro & accessoires CDF.

http://papybricolo.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analogique ou Digital

Message par Jacquemer2512 le Mer 25 Juil 2012 - 7:42

Vous allez me trouver obstiné et psycho-rigide, mais ça veut dire que, quand on a un certain matériel, et qu'on peut s'en servir comme on veut, passer au digital entraîne de se priver de choisir ce qu'on va faire rouler au moment où on le veut.....Non ?
Quand on démarre, qu'on n'a que deux ou trois locos, 3 décodeurs, qu'est-ce que c'est....? Hein, une centaine d'Euros.....? Ou même une cinquantaine....?
Croyez vous que tout le monde dispose en fin de mois de 50 Euros de rab ?
Et quand on a dix locos, comment on fait pour voir rouler celle-ci ou celle-là ?
A croire que l'aspect financier est escamoté par tous au regard du plaisir que ça procure......
Excusez-moi, les gars, mais quand je vois les gens se nourrir avec des produits "Discount", de très mauvaise qualité mais de très bas prix, je prétends que le premier aspect du digital à examiner AVEC SOIN est le prix de revient.....
Après, seulement, peut venir la notion de plaisir.....
N'escamotons pas le coût..... C'est un peu comme cette mode qui veut que l'on ait un Iphone ou un Ipad, faute de quoi on est "Has been", faute grave.....Résultat, les gens achètent ces machines, s'aperçoivent qu'ils n'ont acheté qu'une boîte vide..... qu'ils doivent acheter en plus les applications qui vont la remplir et que, en plus, ce sont des abonnements qui leur coûtent tant par mois.....
Vous trouvez ces choix raisonnables ?
Je dis "Ca peut, mais il faut absoluement savoir où on s'embarque".....
reflexion cavapasnon

sortieporte
A Bientôt
Jacques

avatar
Jacquemer2512
Oscar du Transformateur/Réparateur/Système "D"

Date d'inscription : 20/03/2007
Echelle(s) que je pratique : Constructeur en H0 mais passionné en toutes échelles.
Digital - Analogique : Analogique 2 rails courant continu non pulsé.... Depuis peu, apprentissage en digital

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analogique ou Digital

Message par ArCToS le Mer 25 Juil 2012 - 8:14

jacquemer2512 a écrit:Vous allez me trouver obstiné et psycho-rigide, mais ça veut dire que, quand on a un certain matériel, et qu'on peut s'en servir comme on veut, passer au digital entraîne de se priver de choisir ce qu'on va faire rouler au moment où on le veut.....Non ?
Quand on démarre, qu'on n'a que deux ou trois locos, 3 décodeurs, qu'est-ce que c'est....? Hein, une centaine d'Euros.....? Ou même une cinquantaine....?
Croyez vous que tout le monde dispose en fin de mois de 50 Euros de rab ?
Et quand on a dix locos, comment on fait pour voir rouler celle-ci ou celle-là ?
A croire que l'aspect financier est escamoté par tous au regard du plaisir que ça procure......
Excusez-moi, les gars, mais quand je vois les gens se nourrir avec des produits "Discount", de très mauvaise qualité mais de très bas prix, je prétends que le premier aspect du digital à examiner AVEC SOIN est le prix de revient.....
Après, seulement, peut venir la notion de plaisir.....
N'escamotons pas le coût..... C'est un peu comme cette mode qui veut que l'on ait un Iphone ou un Ipad, faute de quoi on est "Has been", faute grave.....Résultat, les gens achètent ces machines, s'aperçoivent qu'ils n'ont acheté qu'une boîte vide..... qu'ils doivent acheter en plus les applications qui vont la remplir et que, en plus, ce sont des abonnements qui leur coûtent tant par mois.....
Vous trouvez ces choix raisonnables ?
Je dis "Ca peut, mais il faut absoluement savoir où on s'embarque".....
reflexion cavapasnon

sortieporte
A Bientôt
Jacques


Avec l'expérience on constate que c'est plus ou moins toujours le même matériel roulant qui circule un ensemble de loco dont le nombre dépend de la taille du réseau mettons une dizaine sur peut être un parc de 50 engins.
Donc il faut faire le bilan des usages de locomotives avant de digitaliser. Et digitaliser avec parcimonie

Ramener le digital a uniquement une problématique de prix est limitant et ne fait pas avancer le débat. Oui comme toute technologie cela a un coût qui n'est pas négligeable et il faut en tenir compte dans les choix qui sont fait d'autant plus que chaque fabriquant à sa politique de prix.
Le digital rend un service et simplifie la vie du modélisme pour commander ses trains, je suis persuadé que beaucoup peut être encore fait pour aller plus loin avec le digital.

Oui il y a des gens qui sont obligé d'aller dans les enseignes discount pour différentes raisons qui sortent du contexte de ce forum.

Pour moi : la vraie erreur n'est pas de vouloir passer au digital, mais de vouloir une centrale digitale sur dimensionné pour les besoins réel fait du digital. C'est comme de vouloir acheter une ferrari pour rouler en ville. Les fabriquants de matériel digital poussent à cette tendance ce qui est bien dommage...

Je suis persuadé que le digital est l'avenir de la commande des trains en modélisme il est donc dommage de passer à côté surtout lorsqu'on débute maintenant mais attention à ne pas vouloir aller trop vite et se précipiter dans des choix que l'on peut regretter dans le futur.

______________________________________________________________________________________________
Amicalement, Marc

Mes réalisations : Réseau modulaire fixe, Mon premier Timesaver , Timesaver - réseau étagère
Modules FTM : Le PK309 et L'approche de Paris Bastille
www.EspaceTrainMiniature.fr
avatar
ArCToS
Administrateur

Date d'inscription : 10/05/2006
Echelle(s) que je pratique : H0 2 rails, époque II à VI Européen et US
Digital - Analogique : Digital DCC (Lenz LVZ100 + Roco Multimauss)

http://www.espacetrainminiature.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analogique ou Digital

Message par Dandel4 le Mer 25 Juil 2012 - 8:28

Dans un autre post j'ai dit (et je maintiens) que le digital "basique" est moins onéreux que l'analogique.

Pour en revenir au coût en analogique il faut faire des cantons, avoir des transfos dont certains sont plus chers qu'une centrale digitale de base.

l'agrément du "jeu" est plus facile en digital :
pour répondre à la question de Jacques il suffit de sélectionner la machine voulue qui est équipée d'un décodeur avec une adresse on tourne le bouton et çà roule.

Il ne faut également signaler qu'en digital les ralentis/accelérations arrets etc.. sont beaucoup plus souples. sans à coups.
Une machine a l'arrêt peu avoir son éclairage qui fonctionne.

D'un autre côté ceux qui ont des machines anciennes et qui ne veulent pas gréver leur budget avec des décodeurs onéreux il existe des décodeurs qui restent abordables pour faire rouler les machines.

Un modeliste qui part de rien peut à moindre coût commencer avec le digital et progresser en fonction de ses possibilités.


Dernière édition par dandel4 le Mer 25 Juil 2012 - 17:21, édité 1 fois

______________________________________________________________________________________________
_______________________________________________________________________________________________
Amicalement, Daniel.

Les jeunes sont toujours prêts à donner à leurs aînés le bénéfice de leur inexpérience.
Les vieux croient à tout; les gens d'âge mûr mettent tout en doute; les jeunes savent tout.
Oscar Wilde
http://locopassion.blogspot.be/
avatar
Dandel4
Administrateur

Date d'inscription : 21/08/2007
Echelle(s) que je pratique : H0
Digital - Analogique : Digital 2R - Centrale Ecos II. Logiciel CDM Rail

http:// http://locopassion.blogspot.be/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analogique ou Digital

Message par Papybricolo le Mer 25 Juil 2012 - 9:00

jacquemer2512 a écrit:Vous allez me trouver obstiné et psycho-rigide, mais ça veut dire que, quand on a un certain matériel, et qu'on peut s'en servir comme on veut, passer au digital entraîne de se priver de choisir ce qu'on va faire rouler au moment où on le veut.....Non ?
Quand on démarre, qu'on n'a que deux ou trois locos, 3 décodeurs, qu'est-ce que c'est....? Hein, une centaine d'Euros.....? Ou même une cinquantaine....?
Croyez vous que tout le monde dispose en fin de mois de 50 Euros de rab ?
Et quand on a dix locos, comment on fait pour voir rouler celle-ci ou celle-là ?
A croire que l'aspect financier est escamoté par tous au regard du plaisir que ça procure......
Excusez-moi, les gars, mais quand je vois les gens se nourrir avec des produits "Discount", de très mauvaise qualité mais de très bas prix, je prétends que le premier aspect du digital à examiner AVEC SOIN est le prix de revient.....
Après, seulement, peut venir la notion de plaisir.....
N'escamotons pas le coût..... C'est un peu comme cette mode qui veut que l'on ait un Iphone ou un Ipad, faute de quoi on est "Has been", faute grave.....Résultat, les gens achètent ces machines, s'aperçoivent qu'ils n'ont acheté qu'une boîte vide..... qu'ils doivent acheter en plus les applications qui vont la remplir et que, en plus, ce sont des abonnements qui leur coûtent tant par mois.....
Vous trouvez ces choix raisonnables ?
Je dis "Ca peut, mais il faut absoluement savoir où on s'embarque".....
reflexion cavapasnon

sortieporte
A Bientôt
Jacques


tu as tout as fait raison Jacques c'est pourquoi j'ai écrit celui qui a 300 locos sur une étagère ça va être onéreux..

je ne voulais pas trop rentrer dans le détail de cette présentation car sur le forum il y a déjà eu des sujets avec pleins d'explications...et si on multiplie les sujets identiques on ne va plus s'y retrouver...

______________________________________________________________________________________________
Le sage se demande à lui-même la cause de ses fautes, l'insensé le demande aux autres .
Confucius


A bientôt Invité tirchapeau Amicalement Jean-Claude



http://trainminiature.discutforum.com/t8066-le-reseau-de-papybricolo-premiere-partie#90397
http://trainminiature.discutforum.com/t17433-le-reseau-de-papybricolo-deuxieme-partie#264595
blog: http://papybricolo.over-blog.com/
avatar
Papybricolo
Administrateur

Date d'inscription : 21/01/2010
Echelle(s) que je pratique : H0 2 Rails & HOm, époques III à V
Digital - Analogique : DCC: ECoS V2 piloté avec RRTC V.8 Gold, et Multimaus (sur 2ème site), décodeurs locos : ESU, Lenz,Zimo Kuehn, et Ulhlenbrock. Modules rétro & accessoires CDF.

http://papybricolo.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analogique ou Digital

Message par Lutchi le Mer 25 Juil 2012 - 12:57

Je pense que l'on peut faire cohabiter le digital et l'analogique avec une bonne prise de tête et de l’électronique.
Mais la seul chose qui compte c'est de ce faire plaisir.
avatar
Lutchi
Ingénieur en chef de la machine à café

Date d'inscription : 15/04/2010
Echelle(s) que je pratique : H0
Digital - Analogique : Analogique continu sans digital

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analogique ou Digital

Message par Bebmet le Mer 25 Juil 2012 - 14:03

Lutchi a écrit:Je pense que l'on peut faire cohabiter le digital et l'analogique avec une bonne prise de tête et de l’électronique.
Mais la seul chose qui compte c'est de ce faire plaisir.

Je suis bien d'accord avec toi ! J'ai décidé de passer de l'analogique au digital lentement (avec multimaus roco), je digitalisé mes locos au fur et à mesure, et comme le réseau n'est pas encore commencé (le local n'est pas encore fonctionnel), et bien je prends mon temps.
Il est clair qu'equiper toutes mes locos va coûter cher (moins par le prix du décodeur que par le nombre de machines), mais bon c'est un autre plaisir ! Et puis on peut faire cohabiter les deux systèmes !

Mais l'important est de se faire plaisir. Pour ma part j'ai un petit budget mensuel (30 à 40 euros par mois), à consacrer au modélisme, et je bricole avec ça...

santé
avatar
Bebmet
Aide mécanicien

Date d'inscription : 10/04/2012
Echelle(s) que je pratique : H0
Digital - Analogique : Analogique puis digital

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analogique ou Digital

Message par ArCToS le Mer 25 Juil 2012 - 15:10

Un décodeur basique à l'achat c'est 20 à 30€
Un décodeur sonore c'est à l'achat entre 100 et 140€
+ d'éventuel frais de montage

Une centrale on a quelque chose de bien avec une multimauss pour 100 à 150€

En centrale digitale on peut monter sur des fortunes avec des engins à 700 ou 800€ voir plus suivant le choix des marques qui est fait

Donc le digital c'est un investissement qui se fait au fur et à mesure. On déplace les besoins financier d'un endroit à un autre.

En analogique on doit acheter des transformateurs, de l'électronique etc... et on a plein de fils partout pour au final avoir des performances proche de l'équivalent du digital sans les atteindre

______________________________________________________________________________________________
Amicalement, Marc

Mes réalisations : Réseau modulaire fixe, Mon premier Timesaver , Timesaver - réseau étagère
Modules FTM : Le PK309 et L'approche de Paris Bastille
www.EspaceTrainMiniature.fr
avatar
ArCToS
Administrateur

Date d'inscription : 10/05/2006
Echelle(s) que je pratique : H0 2 rails, époque II à VI Européen et US
Digital - Analogique : Digital DCC (Lenz LVZ100 + Roco Multimauss)

http://www.espacetrainminiature.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analogique ou Digital

Message par Bebmet le Mer 25 Juil 2012 - 15:15

Likiki a écrit:
Bebmet a écrit:Mais l'important est de se faire plaisir. Pour ma part j'ai un petit budget mensuel (30 à 40 euros par mois), à consacrer au modélisme, et je bricole avec ça...

santé

Bienvenue au club des p'tit budget.

santé

Quand est ce que je reçois la carte de membre du club des p'tits budget ???

cheers
avatar
Bebmet
Aide mécanicien

Date d'inscription : 10/04/2012
Echelle(s) que je pratique : H0
Digital - Analogique : Analogique puis digital

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analogique ou Digital

Message par JPaul_73 le Mer 25 Juil 2012 - 17:47

Et puis il reste aussi la solution de l'occasion ... Ma centrale ECOS 1 : 300 euros... .
avatar
JPaul_73
Directeur du Café de la Gare

Date d'inscription : 14/02/2012
Echelle(s) que je pratique : HO - fin d'Epoque III (Année 70) à V
Digital - Analogique : Construction du réseau en cours- Ecos 50000 - MultiMauss.

http://www.le-train-de-jipe.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analogique ou Digital

Message par Papybricolo le Mer 25 Juil 2012 - 19:05

jpaul_73 a écrit:Et puis il reste aussi la solution de l'occasion ... Ma centrale ECOS 1 : 300 euros... .

Tout a fait...

et puis aussi il y a quelques petites astuces pour un certain nombre il ne faut pas hésiter à négocier les prix voir se grouper a plusieurs...

Aussi ne pas regarder ce que fais la concurrence..

par exemple moi j'aime bien les Lenz,ESU et Zimo qui ne sont pas forcément les moins chers (pour Lenz je ne regrette pas il m'en on échangé un sans soucis)

Mais je sais que d'autres utilisent des fabricants plus abordables....par exemple JC Roussillon (tchoutchou) achète par lot de 10 du hornby et il en est très content...


______________________________________________________________________________________________
Le sage se demande à lui-même la cause de ses fautes, l'insensé le demande aux autres .
Confucius


A bientôt Invité tirchapeau Amicalement Jean-Claude



http://trainminiature.discutforum.com/t8066-le-reseau-de-papybricolo-premiere-partie#90397
http://trainminiature.discutforum.com/t17433-le-reseau-de-papybricolo-deuxieme-partie#264595
blog: http://papybricolo.over-blog.com/
avatar
Papybricolo
Administrateur

Date d'inscription : 21/01/2010
Echelle(s) que je pratique : H0 2 Rails & HOm, époques III à V
Digital - Analogique : DCC: ECoS V2 piloté avec RRTC V.8 Gold, et Multimaus (sur 2ème site), décodeurs locos : ESU, Lenz,Zimo Kuehn, et Ulhlenbrock. Modules rétro & accessoires CDF.

http://papybricolo.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum